mardi 20 novembre 2007

Quitter la rue

Après une semaine incessante de slogans estudiantins criés en vain devant les bâtiments de McGill, quoi de mieux que de se retrouver entre amis dans le fin fond du bois ?

N’ayant plus vraiment l’occasion de me retrouver en nature étant, disons-le, un accro de la ville, je croyais avoir perdu tout savoir-faire dans des domaines comme : poêle à bois, dormir habillé, bécosse, faire à manger sans cuisine, pas se laver pendant 2 jours, dealer la paix avec les écureuils volants etc… etc…

Mais voilà que je me surprends moi-même. Je viens d’une région relativement éloignée quand même… on n’avait pas d’électricité quand j’étais jeune…. Des blagues.

C’est que cette fin de semaine je suis allé avec des gens de mon programme dans un chalet dans les Laurentides. Mais c’est pas le genre chalet-moderne-j’ai-une-TV-pis-un-micro-onde-quand-même…. C’est un vrai chalet ! Pas d’électricité, pas d’eau courante, donc pas de toilette, pas de murs en dedans. Juste une grande pièce, un poêle à bois, une table pis un micro comptoir. Point. Rien d’autre.

Étudiant en sciences de l’environnement, on se disait qu’il était plus qu’évident qu’il fallait bien quitter la ville sale et puante pour aller se ressourcer en nature. Et moi, j’ai eu la brillante idée d’embarquer dans le comité social… (c’tait pour les 5 à 7 lol!) Donc, il fallait bien que je montre l’exemple à la multitude et que j’y aille. « Je vas ben finir par retrouver un sac de couchage dans le fond d’un garde-robe quelconque » me disais-je.

J’ai eu un peu peur de m’ennuyer mais c’était VRAIMENT le fun ! C’est souvent dans ce genre de moment et en vivant 48 heures sans arrêts avec les mêmes 12 personnes que tu finis par développer des complicités ! Surtout quand « vérité-conséquence » dégénère à 4 heures du matin sur les détails de ma vie sexuelle ! Enfin, passons.

Outre l’alcool, l’alcool et encore l’alcool, nous avons pu profiter du grand air, entre deux mal de tête, et gravir une montagne qui n’en finissait plus de monter mais où la récompense au sommet en valait vraiment la peine. Et en plus, il y avait vraiment beaucoup de neige ! De la vraie neige là ! Pas de la sloche ! C’tait ma récompense !

Quelqu’un a un chalet ?

5 commentaires:

Nitram a dit...

Mais nous aussi on veut des détails sur ta vie sexuelle!

Maphto a dit...

Voyons Nitram ! :P Un peu de retenu. :)

Maphto a dit...

Voyons Nitram ! :P Un peu de retenu. :)

Jiji a dit...

Ouais, j'ai un chalet à St-Jean-Port-Joli, sur le bord du fleuve! Ce serait bien de se faire quelque chose comme ça un de ces quatre!

Virge a dit...

Moi je compte organiser une fin de semaine dans Charlevoix cet hiver, je t'enverrai aussi l'invitation si ça te dit!