vendredi 8 juin 2007

Nostalgie ménagère

Qui dit déménagement, dit boîte. Et qui dit boîte, dit sortir tout ce qui était enfoui au plus profond de tous les garde-robes et de tous les tirroirs.

Dans ceux-ci se cachent souvent des trésors. Des objets qui nous rappellent un tas de trucs, des choses oubliées que l'on se promet de ne pas ranger si loin, des vêtements qu'on croyait démodés mais qui ne sont pas si terribles après tout.

Alors donc, depuis quelques jours, je fais du ménage dans mes trucs, question de ne pas tout trainer inutilement. C'est fou la quantité incroyable de trucs que l'on peut ramasser ! Je me force donc tant bien que mal et me défaire d'un certains nombre de choses... et cela me prend parfois toute la volonté du monde. À chaque objet je dois m'arrêter.... réfléchir....et me poser la question qui tue : Est-ce absolument nécessaire ? La plupart du temps la réponse est tout aussi mortelle : Non. S'ensuit donc une querelle interne avec moi-même... entre raison et passion... Le refus de m'encombrer encore encore d'objets inutiles ou l'attachement émotif irrationnel à de simples objets.

Mais j'aime bien cependant perdre un temps fou à regarder et à me remémorer tous les souvenirs reliés à ces choses et particulièrement aux photos, albums de finissants, vieux agendas, des notes personnelles éparpillées à travers des vieilles notes de cours, des lettres d'ado pliés en 28, des cossins rammassés ça et là mais qui signifient quelque chose, des clés d'une voiture aujourd'hui écrapoutie dans une cours à ferraille... c'est ce genre de choses que j'ai de la difficulté à me défaire.

Poids inutiles ou souvenirs bénéfiques ? Les meilleurs souvenirs sont-ils dans la tête ?

8 commentaires:

Mary a dit...

Je te comprends tellement, si tu savais. Je rammasse tout, tout, tout. Donc quand vient le temps de déménager, je me retrouve avec une tonne de choses inutiles, mais auxquelles je tiens pour une raison inconnue.
C'est vrai que les meilleurs souvenirs sont dans la tête, mais souvent c'est une image, une odeur, un objet qui nous permettent de nous les remémorer !

Virge a dit...

J'adore tellement la façon que tu écris que j'ai envie d'être là avec toi pour les regarder et que tu me les racontes...

Jiji a dit...

Je ne sais pas pour toi, mais j'ai tellement déménagé souvent dans ma vie que je me suis posé la question-qui-tue plusieurs fois, mais la passion (ou le manque de courage) m'a tout fait garder, déménagement après déménagement. Mais là, maintenant que tout est entreposé chez mes parents, je sens que le déménagement à mon retour de la France commencera par un "osti de gros tri", car j'ai l'équivalent de 2 boîtes de pick-up minimum de stock... Vivement l'installation "pour de bon".

Pleione a dit...

Allo, je suis tombée sur ton blog par hasard et je n'ai pu m'empêcher de lire quelques posts.

Je n'ai pas vécu beaucoup de déménagements dans ma vie - seulement 4 - mais à chaque fois j'ai eu le même débat intérieur que toi. Mais c'est le fun de retrouver des objets que tu croyais perdus, des objets que tu as oubliés au fil du temps, des souvenirs de voyage, d'une sortie, d'une activité. C'est le fun et nostalique à la fois! Particulièrement lorsque l'objet est rattaché à une personne disparue.

Stéphane a dit...

Ah une nouvelle lectrice ! Bonjour à toi pleione !

Pleione a dit...

Je me suis permis de faire un petit tour dans tes archives aujourd'hui. Et tout comme toi, je viens de loin (au Sud de la ville de Québec - presqu'aux frontières américaines), j'ai habité Québec un an où j'ai étudié à FXG et j'ai finalement atteri à Montréal où j'étudie (plus pour très longtemps parce que j'ai presque terminé) à l'UQAM! Et pour être honnête, j'ai aimé l'enseignement que j'y ai reçu malgré certains cours inutiles!

PS - Je vais revenir te lire pour voir comment ça se passe pour toi dans la grande ville : )

Francis a dit...

Je suis du genre a pas garder grand chose car les moments que je veux conserver sont dans ma tête.

Mais certains aiment si accrocher

letourneauadam a dit...

Stephane, fais comme moi, mets tout dans le garage de tes parents...laisse tes chats à ta mère, va-t en squatter dans un appartement où tout est fourni et... sans contrat.

Je n'ai que la photo de ma filleule (que ma soeur m'a imposée en me donnant ça comme cadeau à Noël avec le cadre qui allait avec) comme élément décoratif. ah c'est vrai j'ai aussi des rideaux bruns. Le brun, ça aide à pas faire rentrer le soleil.

Vive la simplicité volontaire !